Découvrez la box Bonnes Nuits pour un sommeil apaisé 🌙

19 janvier 2022
Grossesse

Déni de grossesse : Qu’est-ce que c’est ?

Le déni de grossesse reste encore improbable ou surréaliste pour des milliers de femmes. Cependant, le déni de grossesse est une réalité et concerne au total en France jusqu’à 3 naissances sur 1000 chaque année. Comment reconnaitre un déni de grossesse ? Comment les mécanismes psychiques se mettent-ils en place ? Comment se préparer à devenir mère, à avoir un enfant ? Nous vous donnons quelques explications…

Les types de déni de grossesse

N’importe quelle femme, de tout âge et de tout milieu, peut faire un déni de grossesse. Et, il va de soi, qu’une femme ayant déjà eu des grossesses auparavant peut aussi faire un déni de grossesse pour son deuxième ou troisième enfant. Le terme “déni de grossesse” est donné lorsque la femme apprend sa grossesse à partir de la quinzième semaine d’aménorrhée. Il existe deux types de dénis de grossesse :

Le déni de grossesse partiel

Dans ce cas, la grossesse est découverte avant le terme, plus précisément après le premier trimestre de grossesse. Une fois la reconnaissance du déni de grossesse, le corps de la femme se transforme en quelques heures.

Le déni de grossesse total

Ici, aucune découverte n’est faite au cours de la grossesse. La femme apprend sa grossesse lors de son terme, et donc de son accouchement.

déni de grossesse

Une grossesse invisible

Le déni de grossesse est dit “invisible” car les signes de grossesse comme les nausées, la prise de poids, les tensions mammaires, le ventre qui s’arrondit sont soit totalement absents, soit peu présents chez certaines femmes, ou restent non interprétés. Les règles sont parfois maintenues pendant ce déni de grossesse. Ainsi, rien ne laisse présager pour la femme qu’elle est enceinte.

Ainsi, la plupart des femmes qui font un déni de grossesse n’auront aucun symptôme habituellement constaté au cours d’une grossesse classique. Certaines peuvent avoir de légers signes, mais ils sont souvent mal interprétés.

  • Pas de nausées.
  • Pas de retard de règles (elle peuvent être normalement maintenues). Les femmes qui prennent régulièrement la pilule peuvent également avoir leurs règles qui surviennent pendant la pause de la contraception entre les plaquettes (aussi appelées hémorragies de privation).
  • Pas de prise de poids ou de ventre qui s’arrondit. De plus, les mouvements du fœtus restent indétectables par la future maman.
  • Pas de fatigue ni de douleurs des seins.

Les causes d’un déni de grossesse

Aucune femme n’est plus encline qu’une autre à faire un déni de grossesse. Ainsi, le déni de grossesse concerne toute femme, peu importe son milieu, son âge ou sa situation. Cependant, plusieurs facteurs existent et augmentent le risque de faire un déni de grossesse :

  • Une stérilité supposée par le corps médical.
  • Un nombre de grossesses rapprochées.
  • Une grossesse due à une agression sexuelle.
  • Un contexte familial difficile (abus sexuel ou psychologique).

Ainsi, le déni de grossesse semble sensiblement survenir plus souvent lorsque la femme est persuadée qu’une grossesse n’est pas envisageable. En effet, la conscience psychique prend une place importante dans la grossesse. C’est un phénomène impressionnant qui résulte d’une réponse du corps à la psyché.

Comment savoir si on fait un déni de grossesse ?

Comment est-il possible de détecter une grossesse alors qu’elle est invisible ? Même si le déni de grossesse rend la grossesse inapparente, elle est bien là : un test de grossesse sera toujours positif si la grossesse est en cours, tant que ce test n’est pas réalisé trop tôt. En effet, le test doit être réalisé environ deux semaines après un rapport sexuel non protégé (voire plus), pour éviter d’avoir un “faux négatif”. Pour en savoir plus, consultez notre guide sur quand et comment faire un test de grossesse.

De plus, l’imagerie, un test sanguin ou un examen médical permettent également de détecter ce genre de grossesse.

Est-il possible de faire un déni de grossesse en étant sous contraception ?

Les femmes prenant la pilule contraceptive ou ayant un stérilet peuvent aussi faire un déni de grossesse. Car oui, aucune contraception n’est fiable à 100%. Par exemple, si la régularité de la pilule n’est pas respectée, ou si le stérilet est mal posé, cela peut en effet induire une grossesse, et donc, en l’occurrence, un déni de grossesse.

De plus, la prise de contraceptif hormonal provoque des “fausses règles” (hémorragies de privation), qui peuvent empêcher la femme de détecter sa grossesse.

La prise de conscience de la grossesse

Cette prise de conscience dépend du type de déni de grossesse que fait la femme. Pour le déni de grossesse partiel, la femme peut, par exemple, découvrir sa grossesse au cours d’un examen chez son médecin généraliste, au cours d’une visite chez son gynécologue ou simplement lors d’une discussion entre amis qui mène à la perception de l’idée d’être enceinte.

À partir de ce moment, la prise de conscience peut être un choc pour la femme qui ne s’attend pas à être maman, une part de culpabilité peut naitre : “Comment n’ai-je pas pu voir ma grossesse ? Je n’ai pas fait attention à toutes les recommandations…” Lors de la découverte de la grossesse, le corps se transforme en quelques heures : le ventre s’arrondit et les symptômes se montrent.

Pour le déni de grossesse total, cela s’annonce plus compliqué pour la femme qui apprend sa grossesse lors de son accouchement. Certains hôpitaux proposent une prise en charge particulière pour les mamans dans ce cas. Dans d’autres cas, plus rares, l’accouchement se passe directement à domicile.

Les mystères de cette grossesse invisible

Le déni de grossesse est un sujet encore sensible, mais qui ne devrait pas l’être. Cela peut arriver à n’importe quelle femme dans le monde, il est impossible de définir le profil psychologique type d’une femme faisant un déni de grossesse. Lors de la prise de conscience, cela peut être un réel choc.

Dans ce cas, n’hésitez pas à en parler autour de vous, votre partenaire, votre famille, vos amis. Sentez-vous soutenue, n’ayez pas de culpabilité et pensez toujours à prendre soin de vous. Chez WoMum, on accompagne toutes les femmes dans ce nouveau rôle avec des box grossesse et des box bébé remplies de cosmétiques et de soins pour chouchouter la maman et le bébé.


Partager sur les réseaux

L'érythème fessier, ou les fesses rouges de bébé concernent 60% des nourrissons. Comment le traiter ?

Les pertes vaginales sont tout à fait normales pendant la grossesse. Comment les surveiller ?

Comment prendre soin de son intimité pendant la grossesse et quels produits choisir ?

L'extenseur de pantalon est un accessoire indispensable pendant la grossesse ! Comment le mettre et où l'acheter ?

La peau des enfants est plus fragile et sensible que celle des adultes. Que choisir pour en prendre soin ?

La poussée dentaire arrive environ aux 6 mois de bébé. Comment soulager les douleurs et désagréments ?

Comment prendre soin de soi pendant le post-partum, une période charnière et éprouvante pour les jeunes mamans ?

livre blanc guide grossesse démo

E-books gratuits

Les Guides Maternité

Téléchargez gratuitement nos deux e-books autour de la maternité : le guide étape par étape de la grossesse ou le guide anti-toxique pour éloigner les produits nocifs de notre quotidien.