OFFERT : Sérum à l’acide hyaluronique dès 40€ d’achat avec le code NOVEXPERT ✨

25 juillet 2022
Accouchement

La rééducation périnéale

Le périnée est l’ensemble de muscles entourant l’anus et les organes génitaux. Il est mis à rude épreuve durant la grossesse car il doit supporter le poids de bébé, du liquide amniotique ainsi que du placenta. L’accouchement va également le fragiliser. C’est pourquoi la rééducation du périnée est une étape importante du post-partum. Chez WoMum, on vous en dit plus.

Le périnée et sa rééducation

Le périnée est un groupe de muscles qui soutient la vessie, l’utérus et le rectum. Cependant, la grossesse et l’accouchement provoquent une perte de tonicité de cet ensemble de muscles qui peut causer certains troubles :

  • Des difficultés à se retenir d’uriner
  • Des fuites urinaires lors de toux, d’éternuements ou du sport
  • Des difficultés à retenir les gars ou selles
  • Une diminution des sensations lors des relations sexuelles
  • Une descente d’organes dans les cas les plus graves, aussi appelée « prolapsus »

Le but de la rééducation périnéale est de restaurer la force de ce groupe de muscles afin que la jeune maman soit capable de reprendre ses activités normales sans douleurs ni autres symptômes. Ainsi, il est important après l’accouchement de rééduquer le périnée et ainsi permettre de le tonifier et d’éviter ces risques. Les femmes ayant accouché par césarienne sont également concernées par cette rééducation.

Quand sont indiqués les exercices de rééducation périnéale ?

Dans le cas d’un accouchement par voie basse, il est important de commencer les exercices de rééducation aussi rapidement que possible après la naissance. Cela aidera en effet à récupérer plus rapidement et éviter une incontinence urinaire, qui peut par la suite devenir chronique si non traitée rapidement. 

Si vous avez eu une césarienne ou une épisiotomie, il est important également de commencer les exercices rapidement (dans les 2 semaines après l’accouchement) afin de renforcer le plancher pelvien. D’autant plus dans le cas d’une épisiotomie où le périnée est encore plus fragilisé. Le plus tôt possible est le mieux ! 

Comment se déroule la rééducation périnéale ?

Après l‘accouchement, lors du rendez-vous médical postnatal, c’est le médecin qui décidera du type de rééducation que vous devrez effectuer. Il sera alors possible d’effectuer seulement des exercices à la maison, ou bien il vous demandera d’effectuer des exercices avec une sage-femme, un kinésithérapeute ou un gynécologue. 

Il existe alors 3 méthodes de rééducation périnéale :

  • La rééducation manuelle qui consiste à contracter volontairement les muscles de la zone de façon répétée avec les doigts intravaginaux d’une sage femme ou d’un kinésithérapeute.
  • L’électrostimulation qui est la stimulation électrique des muscles du périnée à l’aide d’une sonde vaginale. Rassurez-vous, cette technique n’est pas douloureuse. Elle permet la prise de conscience de chaque élement de votre musculature périnéale avec des courants d’électricité croissante. 
  • Le biofeedback qui permet, grâce à une sonde vaginale et d’un signal visuel ou sonore, de faire prendre conscience de chaque muscle pour les travailler plus efficacement. 

Très souvent, 5 à 10 séances avec un professionnel seront prescrites par le médecin avec un rythme d’environ 2 séances par semaine, pendant 15 jours à un mois. Il est essentiel de continuer à se muscler seule en dehors des séances pour voir une réelle amélioration.

Comment s’entraîner seule ?

La clé est d’effectuer les exercices correctement. Il est essentiel de comprendre comment les exécuter parfaitement. Cela peut être difficile, d’autant plus si vous n’avez jamais fait ces exercices auparavant. La meilleure façon d’apprendre les techniques est d’être accompagné au début par un professionnel de santé qui vous montrera quel muscle est ciblé lors de chaque exercice ainsi que la meilleure position pour les effectuer sans douleurs. 

Il est important également que les exercices soient effectués régulièrement au cours de la journée, ainsi qu’une fois juste après le réveil et avant d’aller se coucher. Cela va permettre de favoriser une bonne circulation du sang ainsi que renforcer le plancher pelvien et éviter qu’il ne perde de sa force à cause d’un long moment d’inactivité (comme être assise toute la journée au bureau). 

Pour s’entrainer à la maison, plusieurs positions vous seront recommandées par votre médecin. La méthode de Kegel par exemple est très souvent utilisée. Prenez l’habitude de contracter votre périnée par séries de 10 contractions puis augmentez le nombre de séries. Certains accessoires existent également : boules de geisha, cônes vaginaux ainsi que certaines sondes connectées.

Cette rééducation est une étape très importante du post-partum puisqu’elle vous évitera un bon nombre de troubles à l’avenir, notamment l’incontinence. Cela vous permet de prendre soin de votre corps et de vous-même. WoMum vous accompagne également dans votre post-partum avec une box mensuelle remplie de produits cosmétiques naturels : la box jeune maman

Partager sur les réseaux

Vous souhaitez en savoir plus sur votre grossesse ?

Découvrez nos livres blancs gratuits

Pendant la grossesse, beaucoup de questions se posent ! Découvrez notre guide de grossesse trimestre par trimestre et le guide anti-toxique pour vivre votre grossesse sereinement.