OFFERT : Sérum à l’acide hyaluronique dès 40€ d’achat avec le code NOVEXPERT ✨

26 août 2022
Conseils nourrissons

Pratiquer le peau à peau avec bébé

Future maman ? Vous avez surement entendu parler du peau à peau, cette pratique qui consiste à déposer bébé nu directement sur l’un de ses parents, poitrine contre poitrine. La pratique du peau à peau est vivement recommandée pour le nourrisson puisqu’elle apporte de nombreux bienfaits. Elle peut être effectuée avec bébé dès ses premiers instants de vie à la maternité. WoMum vous en dit plus. 

D’où vient cette pratique ?

Cette pratique est née en 1978 à Bogota, en Colombie. C’est dans le service de néonatalogie que le peau à peau a été pratiquée pour la première fois. En effet, le manque de couveuses et l’augmentation de naissance d’enfants prématurés a poussé les soignants de cette maternité à expérimenter cette pratique. Les bébés n’arrivant pas à réguler leur température, il y avait alors un risque d’hypothermie. En les plaçant nus sur le torse de leurs parents cela leur a permis d’aider les bébés à réguler leur température corporelle. La méthode kangourou est alors née, à l’origine du peau à peau. Le peau à peau a ainsi été mis en place dans les maternités du monde entier et est devenu, en 1991, une méthode recommandée par l’OMS. 

Pour vous renseigner sur cette pratique, n’hésitez pas à poser toute les questions qui vous passent par la tête avant l’accouchement auprès de votre sage-femme. Plus vous serez informée, meilleure sera l’expérience !

Quels sont les bienfaits du peau à peau ? 

Le peau à peau, en plus d’aider l’enfant à réguler sa température, a de nombreux autres bienfaits. Du côté de bébé, le peau à peau lui permet de vivre en douceur la transition entre le ventre de sa maman, où il était au chaud et protégé, et le monde extérieur. Cela renforce le lien d’attachement entre l’enfant et ses parents car cela renforce la confiance et la sécurité de bébé. Au niveau de sa santé, le peau à peau facilite sa régulation thermique, cardiaque et respiratoire. Cela aide également bébé à développer ses défenses immunitaires. En effet, lors du peau à peau, le bébé placé contre la poitrine ingère des bactéries nécessaires au développement de sa flore intestinale et donc de ses défenses immunitaires. Il découvre également son corps grâce aux caresses effectuées. Son odorat, son ouïe et son réflexe d’agrippement sont encouragés. Enfin, cela permet de diminuer ses pleurs. On remarque qu’un bébé en peau à peau est bien plus calme, ce sentiment de sécurité lui permet de s’apaiser rapidement.

Du côté des parents, cette pratique a également des bienfaits. Tout d’abord, le peau à peau favorise l’allaitement. Si la jeune maman a décidé d’allaiter, alors le peau à peau va permettre d’encourager la production d’ocytocine qui stimule la lactation. De plus, il a été constaté que les jeunes mamans qui pratiquent le peau à peau allaitent plus longtemps et ont davantage confiance en elles et en leur capacité à allaiter. Ensuite, le peau à peau permet de renforcer les liens avec son enfant. De même, il peut être pratiqué avec le co-parent ce qui lui permet de se sentir plus investi dans la relation et de partager le même sentiment d’attachement que celui de la jeune maman ayant porté bébé 9 mois auprès d’elle.

Comment pratiquer le peau à peau ?

La pratique du peau à peau commence dès l’accouchement. Une fois que la sage-femme a vérifié que bébé va bien, elle dépose l’enfant sur le buste de la maman (ou du co-parent si la jeune maman n’en a pas l’énergie) pour un premier contact. Ce moment magique est la première rencontre avec bébé ! Pas de panique si vous n’avez pas pu faire de peau à peau dès la naissance (à la suite d’un accouchement trop éprouvant par exemple), cette pratique aura les mêmes effets bénéfiques même si elle est pratiquée plus tard, dans la chambre.

De retour à la maison, il est possible de faire perdurer cette pratique aussi souvent que souhaité :après le bain, durant l’allaitement, lorsque bébé pleure… Pour cela, voici quelques règles à suivre :

  • Créez une ambiance propice à la détente, loins des bruits par exemple. Veillez à avoir assez de temps devant vous pour ne pas interrompre la séance.
  • Si vous vous sentez fatiguée, interrompez le peau à peau. En effet, il peut être dangereux pour le bébé que vous vous endormiez durant la pratique. Reprenez plus tard, ce n’est pas grave !
  • Vérifiez que la bouche et le nez de bébé sont biens dégagés. Sa tête doit être tournée sur le côté avec le menton légèrement relevé. Ses épaules et sa poitrine doivent faire face au parent qui le porte.
  • Recouvre le dos de bébé d’une couverture.

 Le peau à peau présente ainsi de nombreux bienfaits, autant pour les parents que pour l’enfant. Il peut être pratiqué autant que vous le souhaitez et il n’y a aucune limite d’âge. L’important est de vous écouter et d’écouter votre bébé. Si vous avez moins de temps, ou que votre enfant est moins demandeur alors ne culpabilisez-pas ! Cette relation de confiance s’installe également par le respect des envies et besoins de chacun. Pour d’autres moments de complicité avec bébé, pensez également aux massages. Le massage permet de créer un lien unique entre bébé et les parents tout en prenant soin de la peau de votre bébé.

Partager sur les réseaux

Vous souhaitez en savoir plus sur votre grossesse ?

Découvrez nos livres blancs gratuits

Pendant la grossesse, beaucoup de questions se posent ! Découvrez notre guide de grossesse trimestre par trimestre et le guide anti-toxique pour vivre votre grossesse sereinement.