Nous déménageons 🚚 Délais de livraisons rallongés de quelques jours

18 octobre 2023
Allaitement

Allaitement, production de lait maternel : comment ça marche ?

fonctionnement de l'allaitement et de la production de lait maternel

L’allaitement maternel est un processus complexe qui crée une interaction unique entre une mère et son bébé. C’est un choix personnel, recommandé par les experts en nutrition et en pédiatrie. Alors que 75% des femmes en France souhaitent allaiter, seulement une partie d’entre elles le feront réellement. Même s’il existes certaines complications durant l’allaitement, il y a encore plus de bienfaits uniques pour l’enfant et la jeune mère. Mais alors, comment l’allaitement maternel fonctionne-t-il ? Comment est produit le lait maternel ?

La lactation commence dès la grossesse

C’est déjà pendant la grossesse, surtout vers la fin, que les seins se préparent à l’allaitement.

La poitrine gonfle, l’aréole s’élargit et change de couleur. La lactation se met en marche, et les hormones permettent au “lait” de ne pas encore s’écouler. Cependant, certaines femmes remarquent quelques gouttes qui s’échappent pendant la grossesse, et c’est tout à fait normal : ce premier liquide, appelle colostrum, de consistance épaisse et de couleur jaunâtre, sera celui qui nourrira le bébé avant la montée de lait maternel. Il est très riche en protéines, vitamines et minéraux, et stimulera chez le nouveau-né la production de globules blancs et anticorps.

Le fait d’avoir des écoulements de colostrum ou non pendant la grossesse n’est en aucun cas le signe d’un futur allaitement difficile ou de mauvaise qualité.

La fabrication du lait maternel

Les hormones de la lactation

Un peu moins d’une semaine après l’accouchement, la production de lait augmente considérablement : c’est la montée laiteuse, déclenchée par le changement hormonal soudain. Le lait change alors de couleur pour devenir plus blanc, voire bleuté ou jaunâtre.

C’est grâce à certaines hormones, dont l’ocytocine et la prolactine, que ce processus se déclenche dès lors le corps les synthétisent naturellement.

  • La prolactine est produite par l’hypophyse, une glande située à la base du cerveau, et est libérée en réponse à la stimulation de la bouche du bébé sur le mamelon elle stimule la production du lait. À savoir que le taux de prolactine est plus élevé la nuit, ce qui favorise les tétées nocturnes.
  • L’ocytocine est produite par l’hypothalamus, une autre glande située dans le cerveau, et est libérée en réponse à la succion du bébé. Elle est responsable de l’éjection du lait.

Toutes les mamans sont capables de produire du lait, quelle que soient la taille ou la forme de leurs seins. De plus, la péridurale n’a aucun impact sur l’allaitement.

Comment le lait maternel est fabriqué ?

La poitrine est composée de plusieurs zones distinctes qui ont une fonction primordiale dans l’allaitement d’un enfant.

  • Les glandes mammaires : ce sont les unités de production du lait. Elle sont groupées dans des alvéoles, lieu de stockage du lait.
  • Les canaux galactophores : aussi appelées canaux lactifères, ils sont connectés aux glandes mammaires et conduisent le lait jusqu’à l’aréole.
  • Les tubercules de Montgomery : ce sont des petites glandes à la surface de l’aréole. En plus de sécréter une substance hydratante, elle libère une odeur spécifique à chaque maman qui sert de repère pour le bébé.

Comment est stimulée la lactation ?

C’est en exprimant le lait maternel ou avec la tétée que la production de lait maternel est stimulée. Plus le lait est retiré, plus la fabrication est abondante. Le lait maternel s’accumule dans les seins durant tout le long de la journée et la quantité produite dépendra de celle déjà accumulée.

  • Plus le sein est vide, plus la fabrication du lait maternel est rapide.
  • Et plus les seins sont vidés souvent, plus ils produiront de lait.

Ainsi, lorsqu’on souhaite arrêter d’allaiter, il est préférable de diminuer petit à petit la stimulation des seins afin d’éviter l’engorgement des seins.

Composition du lait maternel

Cette composition est vouée à changer constamment durant l’allaitement car le lait maternel s’adapte aux besoins du nouveau-né selon son âge.

Dans le lait maternel, on retrouve près de 200 composantes, dont certaines qui influencent son goût. On peut tout de même noter :

  • Des acides gras oméga-3, qui contribuent au bon développement du cerveau et de la vision.
  • La dose parfaite de vitamines (A, B, C, D) et sels minéraux nécessaires (sodium, potassium, calcium, phosphore). D’ailleurs, il est recommandé de donner de la vitamine D à part à votre bébé car elle joue un rôle clé dans l’absorption du calcium. N’hésitez pas à consultez un professionnel de santé pour savoir si votre enfant a besoin d’un supplément de vitamines D.
  • Des enzymes pour aider à la digestion.
  • Des anticorps pour l’aider à soutenir le système immunitaire.

L’allaitement

Le réflexe d’éjection

C’est l’ocytocine qui est responsable de l’éjection du lait, en provoquant une contraction des seins, qu’on appelle aussi réflexe d’éjection. Il peut aussi bien être déclenché lors de la succion du bébé, que lorsqu’une maman entend son bébé pleurer pour que le lait soit facilement disponible.

Lors d’une tétée, une jeune mère peut avoir plusieurs réflexes d’éjection, qui peuvent parfois êtres ressentis par un picotement ou un serrement dans le sein, ou même l’utérus, pouvant durer quelques minutes.

La prise du sein

L’allaitement ne fait pas mal ! Si vous ressentez une douleur, c’est très probablement dû à une mauvaise position de la bouche du bébé. Le bébé doit prendre en bouche un grande partie de l’aréole, et non pas seulement le bout du sein. Les lèvres retroussées, le téton pointe vers son palais et non sa langue, et son menton et son nez sont collés au sein.

Il n’est pas nécessaire de dégager le nez du bébé en appuyant sur le sein, car s’il ressent de la gêne pour respirer, il saura se retirer.

De plus, pour prendre soin de vos mamelons pendant l’allaitement, n’hésitez pas à briser la succion en introduisant votre doigt dans le coin de la bouche du bébé pour dégager votre sein facilement.

L’évolution de l’allaitement

Contrairement au lait maternisé, la composition du lait maternel varie chaque jour pour répondre aux besoins du bébé. Les seins et le comportement du nouveau-né changent aussi au fil du temps.

Au début, l’allaitement peut s’avérer long et difficile, mais les habitudes finiront par se prendre et bébé manifestera plus clairement son besoin de téter.

Partager sur les réseaux

L'extenseur de pantalon est un accessoire indispensable pendant la grossesse ! Comment le mettre et où l'acheter ?

La peau des enfants est plus fragile et sensible que celle des adultes. Que choisir pour en prendre soin ?

La poussée dentaire arrive environ aux 6 mois de bébé. Comment soulager les douleurs et désagréments ?

Comment prendre soin de soi pendant le post-partum, une période charnière et éprouvante pour les jeunes mamans ?

Beaucoup de femmes enceintes souffrent de sensations de jambes lourdes et varices pendant la grossesse. Comment y remédier ?

Peu connue, la gingivite gravidique touchent une majorité de femmes enceintes. Comment la prévenir et la traiter ?

Quelles sont les huiles végétales compatibles et utiles pendant la grossesse ?

livre blanc guide grossesse démo

E-books gratuits

Les Guides Maternité

Téléchargez gratuitement nos deux e-books autour de la maternité : le guide étape par étape de la grossesse ou le guide anti-toxique pour éloigner les produits nocifs de notre quotidien.