🖤 Derniers jours : -15% avec le code BF15

7 octobre 2020
Conseils nourrissons

Allaitement : savoir déjouer les problèmes

Allaitement : savoir déjouer les problèmes

L’allaitement aujourd’hui très courant, ne se fait pas toujours sans encombre. Les problèmes d’engorgements, de crevasses du mamelon… sont fréquents. Ils sont heureusement vite résolus, à condition de les détecter tôt et de savoir les prendre en charge rapidement.

Inutile de s’appesantir sur les bénéfices de l’allaitement. Ils sont réels, bien connus et nombreux pour la femme (comme une baisse du risque du cancer du sein des années plus tard) et surtout pour le bébé (apport des nutriments essentiels, optimisation de ses défenses immunitaires, prévention des risques d’allergie, de surpoids, etc.).

>> A LIRE : Les 4 choses à savoir sur l’allaitement

Si aujourd’hui, en France, l’allaitement est choisi par beaucoup de mères (2/3 des nouveau-nés), avec le temps certains problèmes risquent de survenir : douleurs, crevasses, engorgement, mastite… Il est bien rare que la mère ne soit pas confrontée à un moment ou un autre, à ce type de problème. Mais pas de panique, la plupart du temps, ils restent bénins surtout en appliquant rapidement des mesures simples à connaître.

Les douleurs et crevasses sur le mamelon :

Elles sont généralement liées à une mauvaise position du nouveau-né, une malposition de sa langue durant l’allaitement. En cas de douleurs locales ou d’irritation du mamelon, n’attendez pas pour agir et revoir la position de bébé (éviter qu’il n’appuie trop sur le sein, qu’il ait la tête tournée… et qu’il n’irrite le mamelon). Après la tétée, vous pouvez aussi hydrater le mamelon avec une goutte de lait (riche en anticorps). Des coussinets d’allaitement ou des coquilles peuvent éviter le frottement du mamelon sur le bonnet du soutien-gorge et absorber les éventuels petits écoulements de lait entre chaque tétée. Quand une crevasse est constituée, l’usage d’un embout en silicone pour la tétée (encore faut-il que le bébé l’accepte !) jusqu’à la cicatrisation peut être recommandée. Ou encore l’utilisation d’un soin cicatrisant protect mamelon (à base de lanoline, par exemple) après chaque tétée. Enfin si la gêne est trop importante, vous pouvez être amenée à stopper la mise au sein et à tirer votre lait.

En cas d’engorgement :

Le sein est plus ferme et parfois un peu douloureux et chaud. Il arrive que la tension du sein gène le bébé pour téter correctement. La solution est de désengorger le sein en proposant plus souvent au nourrisson de le téter, et le plus longtemps possible pour qu’il se vide suffisamment. Il peut être nécessaire de le désengorger vous-même en massant doucement le sein sous un robinet en faisant couler de l’eau tiède. Ou bien encore utiliser un tire-lait.

En cas de canal lactifère bouché :

Durant l’allaitement, le canal lactifère bouché est un problème courant chez les jeunes mamans. Cela arrive si le sein reste reste plein trop longtemps ou qu’il subit une compression trop importante. Cela provoque des douleurs et parfois une bosse sensible sur le sein. Si vous avez d’autres symptômes (fièvre) alors il s’agit probablement plutôt d’une mastite. Pour résoudre le problème, il faut continuer à allaiter plus souvent, masser le sein lorsque bébé boit et entre les tétées, appliquer des compresses chaudes et ajuster la position d’allaitement afin d’orienter bébé en direction du canal lactifère bouché.

En cas de mastite inflammatoire :

En plus d’être engorgé, le sein présente une ou plusieurs zones rouges et est douloureux, accompagné de fièvre. La mastite survient le plus souvent le premier mois après l’accouchement. Le traitement est le même que celui d’un engorgement. L’application de froid est souvent bénéfique, la prise de paracétamol vous soulagera et est compatible avec l’allaitement. Il est cependant recommandé de prendre l’avis d’un médecin, puéricultrice ou sage-femme, pour identifier si le problème ne serait pas une mastite infectieuse nécessitant alors une prise en charge spécifique.

En cas de muguet au mamelon :

Le muguet au mamelon est une infection qui vient d’un champignon et peut survenir à n’importe quel moment de la période de lactation. Ce champignon est naturellement présent sur la peau, dans le système digestif et dans le vagin et fait partie de notre flore. Cependant, il peut devenir problématique lorsque les défenses immunitaires s’afaiblissent ou qu’il y a un déséquilibre de la flore. Ce champignon aime l’humidité, c’est pourquoi on le retrouve souvent sur le mamelon. Cela provoque des douleurs au mamelon et au sein, pendant la tétée et en dehors de la tétée. Chez le bébé, cela provoque des tâches blanches autour de la bouche, sur la langue, le palais… Une fois le diagnostic établi par un professionnel de santé, le bébé et la maman sont traités simultanément pour stopper l’infection. Cela prend 1 à 5 jours pour voir une amélioration.

Pendant les cours de préparation à l’accouchement de nombreuses informations sont données pour l’allaitement. Mais c’est en situation, une fois que le bébé est là, que la mère vie les choses de façon concrète et que des questions arrivent. En cas de problème, il ne faut pas hésiter à interroger ou consulter un professionnel de santé. Dans la grande majorité des cas, le problème est mineur, mais il arrive qu’une infection, comme une candidose mammaire par exemple, nécessite un examen clinique attentif et une prise en charge particulière. Pour vous accompagner durant votre allaitement, WoMum a crée pour vous un kit allaitement adapté contenant des produits naturels et sans risque pour bébé, pour rendre cette période plus confortable.

Dr Nicolas Evrard

 

Les sources :

  • 10 faits sur l’allaitement maternel. OMS, août 2017.
  • Le Grand livre de ma grossesse, Collège national des gynécologues-obstétriciens français, Eyrolles, 2021-2022.
  • Gestion des complications de l’allaitement. Lettre du gynécologue, n° 399, 2015.

Partager sur les réseaux

Nidation : Quels symptômes ? 

Environ 10 jours après la fécondation, l’oeuf arrive dans l’utérus et la nidation commence. L’oeuf s’implante dans la muqueuse utérine, qui s’est épaissit pour accueillir l’embryon. Ce-dernier va alors adhérer à la paroi de l’utérus et faire son nid et se mettre au travail pour développer le futur placenta. Très souvent, il y a très peu de signes de ce phénomène et la nidation passe inaperçue. Il se passe alors environ 14 jours avant que la grossesse soit détectable par un test. Chez WoMum, on sait combien ça peut être long quand on est en essai bébé alors on vous en dit plus sur les petits symptômes auxquels vous pouvez faire attention.

Lire l'article

Quels produits de maquillage utiliser durant la grossesse ? 

C’est connu, il faut faire attention à l’alimentation ainsi qu’aux produits que l’on applique sur sa peau et ses cheveux durant la grossesse. En effet, il existe un échange constant entre maman et bébé et si la future mère utilise des composants dangereux, ceux-ci peuvent venir poser un risque pour la santé du bébé. Pour le maquillage c’est la même chose. Ainsi, si vous souhaitez continuer de vous maquiller lorsque vous êtes enceinte, WoMum vous donne quelques conseils. 

Lire l'article

Les hémorroïdes durant la grossesse et le post-partum

Ce sujet un peu tabou fait partie des maux de la grossesse bien connu des femmes enceintes. En effet, la maladie hémorroïdaire toucheraient jusqu’à 38% des futures mamans. Très douloureuses, les hémorroïdes peuvent vite devenir un véritable calvaire chez la femme enceinte. A quoi sont-ils dus ? Comment s’en débarrasser ? Et surtout, comment les éviter ? Chez WoMum, on vous donne toutes les infos à connaître sur ce désagrément pour faire en sorte de vivre votre grossesse de la façon la plus sereine possible !

Lire l'article

Quels produits de soins et d’hygiène utiliser durant la grossesse ?

Pendant la grossesse, plusieurs petits inconforts peuvent apparaître : vergetures, jambes lourdes, transpiration, masque de grossesse… De plus, les produits appliqués sur le corps à cette période doivent être soigneusement choisis et ne contenir ni perturbateurs endocriniens, ni huiles essentiels et substances toxiques pour préserver la santé de bébé. Quels produits sont vraiment utiles ? Comment les appliquer ? On vous dit tout.  

Lire l'article