🎁 Calendrier de l’Avent disponible le 09/10 en prévente ! Inscrivez-vous en Newsletter 🎁

6 décembre 2021
Conseils grossesses

Quels vaccins pendant la grossesse ?

Quels vaccins pendant la grossesse ?

L’idée de se faire vacciner quand on est enceinte ou durant la période d’allaitement suscite souvent des interrogations, voire du stress… Généralement, la première crainte qui vient à l’esprit est que le vaccin injecté comporte des risques pour la santé du futur bébé ou du nourrisson. Entre idée-fausse et réalité scientifique, voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir. Avec un point sur le vaccin anti-Covid.

Tout d’abord, rappelons que, durant votre enfance, vous avez été sûrement vaccinée contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. C’est une bonne chose, car ce vaccin ROR vous protège contre ces infections qui – si elles surviennent chez la mère durant la grossesse, risqueraient d’engendrer de graves complications (comme une pneumopathie ou une encéphalite pour la rougeole ; une mort du fœtus ou une malformation fœtale pour la rubéole, etc.), une fausse-couche, un accouchement prématuré… Dans le cas où vous n’auriez pas été vaccinée par le ROR, il est recommandé de faire ce vaccin avant la grossesse : deux mois avant d’être enceinte. Une vaccination contre la varicelle est aussi conseillée avant la grossesse, si vous n’avez pas contracté cette maladie durant votre jeunesse.

Quels vaccins éviter…   

Il faut éviter certains vaccins durant la grossesse : ceux appelés « vivants atténués », c’est-à-dire contenant le virus ou la bactérie atténué qui engendre « une infection a minima » et la production d’anticorps permettant par la suite d’être protégé. C’est le cas du ROR (rougeole, oreillons, rubéole) , du BCG (tuberculose), des vaccins contre la varicelle, la fièvre jaune, et la dengue. Cette contre-indication durant la grossesse est cependant assez « théorique », correspondant à une mesure de précaution, puisqu’aucune étude n’aurait mise en évidence des conséquences pour le fœtus chez les femmes ayant reçu ces vaccins.

Si vous êtes en “projet bébé”, il est alors préférable d’anticiper et de mettre à jour votre statut vaccinal avant de tomber enceinte (au moins 2 mois avant). N’hésitez pas à faire un point avec votre médecin pour plus de conseils.

… et lesquels sont recommandés ?

Si certains vaccins ne sont pas recommandés durant la grossesse, d’autres en revanche le sont. C’est le cas des vaccins contre la grippe et contre la Covid-19 dans le but premier d’éviter une fausse-couche ou un accouchement prématuré qui peut se produire si la femme est infectée par un de ces virus. Mais il arrive aussi que ces infections virales provoquent de très graves conséquences chez certaines femmes, en particulier respiratoires ou vasculaires, surtout chez celles porteuses de problèmes de santé spécifiques comme un diabète, une hypertension artérielle, une obésité…

Depuis 2022, il est recommandé aux femmes enceintes de se faire vacciner contre la coqueluche au deuxième trimestre de grossesse, idéalement entre 20 et 36 SA. Cela permettra au futur bébé dès sa naissance d’être protégé contre cette maladie qui peut être très grave chez un nouveau-né. Il aura en effet des anticorps provenant de sa mère. L’avantage est que l’entourage proche de votre bébé (père, grands-parents, nourrice) n’a pas pas besoin de se faire vacciner contre la coqueluche. Plus tard, votre enfant commencera à recevoir des vaccinations, dont celle contre la coqueluche qui est obligatoire, et il sera ainsi immunisé.

Dans le cas des femmes enceintes amenées à voyager dans des zones qui les exposeraient à certains risques, les vaccins de l’hépatite A et B, le dTP ainsi que les vaccins contre les infections à méningocoques peuvent être réalisés sans crainte. En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis à votre médecin.

Vis-à-vis de la Covid, les femmes enceintes ont plus de risques de développer une forme grave. D’où la recommandation d’une protection avec un vaccin à ARNm, dès le premier trimestre de grossesse. Pour le Collège national des gynécologues et obstétriciens française (CNGOF), cette vaccination s’impose quel que soit le terme de la grossesse, avec nécessité d’une troisième dose. Les données cliniques sur ces vaccins n’ont pas montré de risque pour la femme enceinte ni pour l’enfant. Ces vaccins ne présentent pas de risque non plus durant l’allaitement chez les nourrissons.

Enfin, le vaccin contre la coqueluche est recommandée dès le 2e trimestre de grossesse. La vaccination de la mère permet de transmettre les anticorps à l’enfant et ainsi de le protéger durant ses premiers mois de vie.

Pour en savoir plus sur les vaccins et la grossesse, et en particulier sur leur risque, nous vous conseillons le site du Crat (Centre de référence sur les agents tératogènes) dépendant de l’hôpital Amand-Trousseau, à Paris. Enfin faut-il le rappeler ? Ni l’homéopathie, les oligo-éléments ou les huiles essentielles n’ont de propriété vaccinales…

Dr Nicolas Evrard


Les sources :

  • Le grand livre de ma grossesse, Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNOGF), Eyrolles. 2021.
  • La rubéole, OMS. 04/10/2019.
  • Vaccins vivants atténués, vaccination infoservice, espace professionnel, 05/06/2018.
  • Vaccins anti-Sars-CoV-2 et grossesse : 3è injection ? CNGOF-GRIG, 17 novembre 2021.

Partager sur les réseaux

Gérer la fatigue pendant la grossesse

La fatigue est l’un des symptômes les plus fréquents de la grossesse. Elle est particulièrement présente durant les premiers mois et est causée par de multiples raisons : bouleversement hormonal, troubles du sommeil… Il existe des solutions pour soulager cette fatigue chez la femme enceinte, WoMum vous en dit plus. 

Lire l'article

Accouchement : Quels sont les signes d’un début de travail ?

La date de votre terme approche et vous vous demandez sûrement quels sont les signes indiquant que bébé est prêt à sortir vous rencontrer. Les premiers signes de travail peuvent se manifester quelques semaines avant l’accouchement ou quelques heures avant.. Parfois il n’y a jamais de signes et bébé arrive sans prévenir ! Dans le doute, on vous donne quelques infos supplémentaires sur les symptômes à surveiller et pouvant être annonciateurs d’un début de travail. 

Lire l'article

Pratiquer le peau à peau avec bébé

Future maman ? Vous avez surement entendu parler du peau à peau, cette pratique qui consiste à déposer bébé nu directement sur l’un de ses parents, poitrine contre poitrine. La pratique du peau à peau est vivement recommandée pour le nourrisson puisqu’elle apporte de nombreux bienfaits. Elle peut être effectuée avec bébé dès ses premiers instants de vie à la maternité. WoMum vous en dit plus. 

Lire l'article

Transpiration et grossesse

Vous êtes enceinte et remarquez que votre transpiration a augmenté ou même que vous souffrez de bouffées de chaleur.. Pas de panique, c’est très commun ! Cette transpiration excessive touche de nombreuses femmes enceintes et heureusement quelques solutions existent pour apaiser ces symptômes. WoMum vous en dit plus.

Lire l'article