OFFERT : Sérum à l’acide hyaluronique dès 40€ d’achat avec le code NOVEXPERT ✨

19 octobre 2022
Conseils grossesses

Les hémorroïdes durant la grossesse et le post-partum

Ce sujet un peu tabou fait partie des maux de la grossesse bien connus des femmes enceintes. En effet, la maladie hémorroïdaire toucherait jusqu’à 38 % des futures mamans. Très douloureuses, les hémorroïdes peuvent vite devenir un véritable calvaire chez la femme enceinte. À quoi sont-ils dus ? Comment s’en débarrasser ? Et surtout, comment les éviter ? Chez WoMum, on vous donne toutes les infos à connaître sur ce désagrément pour faire en sorte de vivre votre grossesse de la façon la plus sereine possible !

Hémorroïdes, qu’est-ce que c’est ? 

Les hémorroïdes sont des vaisseaux sanguins qui se dilatent au niveau de l’anus et du rectum. Elles font partie intégrante du réseau veineux, au niveau du canal anal. C’est une affection assez banale mais très désagréable. Chez la femme enceinte, elle est beaucoup plus fréquente. Les hémorroïdes surviennent souvent à partir du 7e mois de grossesse, parfois dès le 6ème. En effet, elles sont dues au poids lié à la grossesse ainsi qu’à la constipation, qui touche beaucoup de femmes enceintes. Les hémorroïdes touchent également beaucoup de femmes en post-partum.

Au niveau des symptômes, on remarque deux types d’hémorroïdes : 

  • Les hémorroïdes internes sont situées en haut du canal anal. Elles n’entraînent généralement ni grosseur visible, ni douleur, mais peuvent causer des démangeaisons et des saignements. Les saignements sont alors visibles dans les selles, mais sont très discrets.
  • Les hémorroïdes externes se traduisent par l’apparition de petites boules au bord de l’anus, de la même couleur que la peau. Ils entraînent souvent de vives douleurs, car cette zone est extrêmement sensible. Il y a également des saignements lors de la selle. 

Les hémorroïdes sont très souvent causées par la constipation qui provoque des efforts de poussées répétées au moment de la selle. Certains aliments favorisent également les crises d’hémorroïdes comme certaines viandes, les plats épicés, le café…. 

Chez la femme enceinte, c’est également le poids et le volume de l’utérus qui gênent la circulation du sang. De plus, elles apparaissent également beaucoup en post-partum à cause des pressions effectuées lors de l’accouchement. La crise d’hémorroïdes dure généralement de quelques jours à une semaine. 

Comment prévenir les hémorroïdes durant la grossesse ?

Pour éviter les hémorroïdes, la première chose à faire est d’éviter la constipation puisque celle-ci augmente considérablement le risque de maladie hémorroïdaire. 

Pour cela, il faut faire attention à son alimentation : il est recommandé aux femmes enceintes d’augmenter leur consommation d’aliments riches en fibres comme les céréales à grains entiers, les légumineuses, les fruits et légumes, es noix et graines ainsi que les fruits secs. Cependant, augmentez votre consommation de fibres petit à petit : en effet, une augmentation soudaine peut provoquer des ballonnements. Il est également important de bien s’hydrater. Il faut boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour.

Pratiquer un sport sollicitant les muscles abdominaux permettra également d’améliorer la santé de l’intestin. Il est recommandé pour les femmes enceintes de pratiquer une activité physique modérée. 30 minutes de marche 3 à 4 fois par semaine par exemple. Pour en savoir plus, on vous détaille les bonnes pratiques sportives durant la grossesse sur notre article de blog : Savoir allier grossesse et sport

De plus, il est important d’aller à la selle régulièrement et d’éviter de se retenir. Aux toilettes, certaines positions aident également : mettez un petit banc sur lequel mettre vos pieds afin d’avoir les genoux un petit peu plus haut que vos hanches. On vous recommande également de vous masser le bas du ventre avec des mouvements en cercle. Enfin, les hémorroïdes pouvant venir de problèmes de circulations veineuses, il peut être utile de porter des bas de contention pour améliorer la circulation. Evitez également de croiser les jambes lorsque vous êtes assise et ne pas rester debout sans mouvement trop longtemps. 

Comment les soulager les hémorroïdes ?

Tout d’abord, c’est l’éventuelle constipation qui devra être soignée avec un traitement adapté. Pour cela, demandez à votre médecin généraliste, pas d’auto-médication durant la grossesse ! Il vous recommandera des suppositoires ou laxatifs compatibles avec la grossesse.

Celui-ci pourra également vous prescrire un traitement local à appliquer directement sur la zone rectale pour atténuer les crises d’hémorroïdes, ainsi que certains médicaments à base de paracétamol, compatibles pour atténuer la douleur. Encore une fois, pas d’auto-médication puisque certaines crèmes très efficaces contre les hémorroïdes, ainsi que les anti-inflammatoires peuvent avoir des effets néfastes sur votre grossesse et sur bébé. 

Après chaque passage à la selle, il est conseillé de procéder à une toilette locale avec un lavant neutre. Pour soulager la douleur, évitez également de rester debout trop longtemps, essayez de changer de position pour dormir en vous mettant sur le côté et appliquez des compresses froides sur les hémorroïdes. Vous pouvez également prendre des bains de siège dans de l’eau tiède, pendant une vingtaine de minutes. 

Un traitement homéopathique peut également être efficace. Cependant, attention, certaines femmes enceintes tentent de se soigner elles-mêmes de ces désagréments. Cependant, l’utilisation de certaines méthodes, mêmes naturelles, peut être dangereuses. Un avis médical est requis avant tout traitement. 

La thrombose hémorroïdaire

Il arrive parfois que le sang présent dans une hémorroïde stagne et se transforme en caillot, c’est ce qu’on appelle une thrombose hémorroïdaire. Cette conséquence des hémorroïdes n’est pas grave, mais peut déclencher de vives douleurs. Chez la femme enceinte, on estime que 8 % des femmes font face à une thrombose hémorroïdaire, souvent lors de leur 3e mois de grossesse. Après l’accouchement, c’est 20 % des femmes en post-partum à qui cela arrive. Pas de panique, il n’y a aucun risque d’hémorragie grave, c’est une pathologie bénigne. 

Surtout, n’oubliez pas, il n’y a aucune honte à souffrir d’hémorroïdes durant la grossesse et le post-partum. Ce n’est ni sale, ni tabou. Durant la grossesse, c’est simplement le signe que votre corps change et s’adapte comme il le peut. Ainsi, il est très important de consulter un professionnel de santé pour se faire soigner plutôt que d’essayer de sa soigner toute seule chez soi. Ce phénomène, sans gravité pour la maman et le bébé, sera réglé facilement avec les traitements adaptés !

Partager sur les réseaux

Vous souhaitez en savoir plus sur votre grossesse ?

Découvrez nos livres blancs gratuits

Pendant la grossesse, beaucoup de questions se posent ! Découvrez notre guide de grossesse trimestre par trimestre et le guide anti-toxique pour vivre votre grossesse sereinement.